• Imprimer
  • a a a
  • Revenir à la liste

Boetti/Salvo - Turin 1966-1973

9 avril–27 août 2017 - MASI LAC Lugano Arte e Cultura / 9 avril-23 août 2017 -
Spazio –1. Collezione Giancarlo e Danna Olgiati

Le Museo d’arte della Svizzera italiana poursuit sa réflexion sur quelques figures et mouvements qui ont marqué l’histoire de l’art contemporain, en présentant l’exposition « Boetti/Salvo. Vivere lavorando giocando ». L’exposition, qui se tiendra du 9 avril au 27 août 2017, se propose d’explorer la relation intellectuelle et l’amitié qui a uni les artistes Alighiero Boetti et Salvo dans le Turin de la fin des années soixante. En parallèle, au Spazio -1, la présentation intitulée « Torino 1966-1973 » illustre le climat artistique dynamique de l’Arte povera dans la ville où les deux artistes ont exercé leur art.

Boetti/Salvo. Vivere lavorando giocando

L’exposition «Boetti/Salvo. Vivere lavorando giocando» présente environ cent cinquante oeuvres, et bénéficie de prêts internationaux accordés par l’Archivio Boetti de Rome, par l’Archivio Salvo de Turin, par des musées et des galeries ainsi que par des collections privées.

La première partie de l’exposition se concentre sur le dialogue et l’échange d’origine conceptuelle qui est né entre les deux artistes à l’aube des années 1970, à un moment de fréquentation très intense dans le contexte de renouveau général que vivait Turin, où fleurissait l’Arte povera, animée à l’époque par des espaces vitaux et novateurs tels que les galeries Sperone, Notizie et Christian Stein.

La deuxième partie de l’exposition, intitulée « Infinie variété du tout », met en lumière les développements des recherches respectives menées désormais de façon tout à fait autonome; l’installation tient donc compte de la distance que prendront, petit à petit, les deux artistes entre eux.

Torino 1966–1973

Le Spazio -1 présente, dans l’intention de reconstituer le paysage artistique et culturel intense dans lequel Boetti et Salvo ont entrepris leur parcours respectif, une installation qui illustre le climat artistique à Turin des années 1960-1970. Caractérisée par une grande vitalité d’expression, cette période a été marquée, dès 1967, par le mouvement Arte povera, tel que la défini le critique Germano Celant. Des oeuvres choisies de Giovanni Anselmo, Pierpaolo Calzolari, Luciano Fabro, Piero Gilardi, Aldo Mondino, Mario Merz, Marisa Merz, Giulio Paolini, Giuseppe Penone, Gianni Piacentino, Michelangelo Pistoletto, Emilio Prini et Gilberto Zorio, ainsi que d’Alighiero Boetti et Salvo eux-mêmes, représentent les aboutissements les plus significatifs de cette période ainsi que le climat intellectuel effervescent qui s’est créé à Turin pendant cette période.

Dernière modification 25 avril 2017

Google Maps